Corentin au port de Quimper, comme son ancêtre

Le lougre de l’Odet est amarré pour l’hiver tout près de l’endroit où son ancêtre, l’Aimable Irma, avait ses habitudes en vue de la cathédrale.

Là, au fil des marées, à flot ou reposant sur le lit du fleuve, il attend un entretien approfondi en vue d’une année 2021 que l’on espère moins perturbée par la Covid.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *